Dire Non aux violences. Le Collectif de lutte contre les violences faites aux femmes a lancé son nouveau spot télé, le 08 mars à l'occasion de la journée de la femme. Voir le film.

Dire Non aux violences.  Le Collectif de lutte contre les violences faites aux femmes a lancé son nouveau spot télé, le 08 mars à l'occasion de la journée de la femme. Voir le film.

Le collectif

Le collectif est composé d’associations qui ont toutes apporté leur expertise, leurs convictions et se sont inscrites dans l’objectif d’obtenir, avec la mobilisation de l’Etat, la Grande Cause Nationale 2010 contre les violences faites aux femmes.

Il est nécessaire de poursuivre et de renforcer les politiques publiques et les moyens dédiés pour la prévention et l’accompagnement des femmes ainsi que le soutien aux associations engagées dans la lutte contre ces violences, en particulier celles qui accompagnent des femmes sur l’ensemble du territoire français.

8 MARS 2011

 

Communiqué de presse

 
« Collectif pour la Grande Cause Nationale 2010 contre les violences faites aux femmes »
 

 
Viols, mutilations sexuelles féminines, violences conjugales, prostitution, harcèlement sexuel, mariages forcés, crimes dits « d’honneur », polygamie... ces violences, loin d'être des faits isolés, sont le produit d’un système patriarcal instituant un rapport inégalitaire entre les femmes et les hommes. L’origine sexiste de ces violences est reconnue dans de multiples résolutions et rapports internationaux et nationaux, et pourtant elles ne reculent pas !
 
En 2010, 26 associations féministes constituées en Collectif ont exposé les enjeux de la lutte contre les violences à l'encontre des femmes, devenue Grande Cause Nationale 2010. Ce label a contribué à apporter, à travers la mobilisation du Collectif pour obtenir gracieusement le concours des médias, un surcroît de visibilité aux situations des femmes victimes de violence ; notamment, celles qui affrontent habituellement un véritable déni des violences subies, telles que les femmes prostituées et les femmes en situation de handicap.
 
La « Grande Cause Nationale 2010 » a pris fin. Aujourd'hui, à l'occasion de la journée internationale des droits des femmes, nos associations appellent plus que jamais :
 
Ø       à une prise de conscience de toute la société face aux violences à l'encontre des femmes ;
Ø       au rejet de toute « circonstance atténuante » convoquée pour exonérer les agresseurs de leur responsabilité, telle que le prétendu consentement de la personne ou la complaisance du relativisme culturel ;
Ø       à un soutien spécialisé auprès des victimes de violences sexistes, pour leur reconstruction et leurs démarches ;
Ø       à des actions de prévention et de sensibilisation de l’ensemble des acteurs de la société civile ;
Ø       et en conséquence, à un ensemble de moyens cohérents, pérennes et d’envergure pour lutter contre les violences faites aux femmes. Des fonds dédiés doivent être attribués pour le maintien des associations d'aide aux femmes victimes de violence, aujourd'hui en grande difficulté.
 
La Grande Cause nationale 2010 a pris fin, mais nos associations continuent d'agir aux côtés des femmes victimes de violences, et à la prévention des agressions et des crimes dont elles peuvent être l’objet. En 2011, cette action garde tout son caractère d'urgence. Pourtant, chaque jour passe sans que nous recevions les garanties financières de l'État que nous réclamons ; pire, nous déplorons la disparition d'associations d'aide aux femmes victimes de violence, décimées par la diminution, voire la suppression des subventions nécessaires à leur fonctionnement.
 
La lutte contre les violences à l'encontre des femmes n'est plus « Grande Cause Nationale », mais nous appelons chaque citoyen•ne à en faire sa cause personnelle. Chacun•e d'entre nous peut s'engager dans ce combat, en remettant en cause les stéréotypes sexistes dans sa vie quotidienne, en sensibilisant ses proches, en se mobilisant pour obtenir des pouvoirs publics le renforcement de la politique de lutte contre les violences.
 
Le Collectif pour la Grande Cause Nationale 2010 pour la lutte contre les violences faites aux femmes
 
Association de Femmes Euro-Méditérranéenne Contre les Intégrismes (AFEMCI) ; Association Française des Femmes Médecins (AFFM) ; Alliance des femmes pour la démocratie ; Association de Solidarité avec les Femmes Algériennes Démocrates (ASFAD) ;  Commission pour l’Abolition des Mutilations Sexuelles (CAMS) ; Coordination française pour le Lobby Européen des Femmes (CLEF) ; Centre National d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles (CNIDFF) ; Collectif Féministe Contre le Viol (CFCV) ; Conseil National des Femmes Françaises (CNFF) ; Elu/es Contre les Violences faites aux Femmes (ECVF) ; Fédération Nationale Solidarité Femmes (FNSF) ; Femmes pour le Dire Femmes pour Agir (FDFA) ; Femmes Solidaires ; Fondation Jean et Jeanne SCELLES ; Groupe pour l’Abolition des Mutilations Sexuelles Féminines, des Mariages Forcés et autres pratiques traditionnelles néfastes à la santé des femmes et des enfants (Fédération Nationale GAMS) ; Les Mariannes de la diversité ; Mouvement Jeunes Femmes ; Mouvement du Nid ; Mouvement Ni Putes Ni Soumises (NPNS) ; Mouvement français pour le Planning Familial ; Regards de Femmes France ; Union Européenne Féminine (UEF) ; Vivent les femmes ; Voix de Femmes ; Zonta Clubs de France

Présentation des associations

Chaque association, à travers ses statuts, est engagée dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Elle se reconnaît dans l’approche féministe des violences, adhère à la charte du collectif , s’engage à la promouvoir. Elle a conduit des actions contre les violences durant les 3 dernières années.




2837 personnes ont dit non aux violences faites aux femmes au 24/07/2014

Je signe

Pour dire non aux violences, je signe la charte.

Je diffuse la campagne

Victime ou témoin de violences

3919
Violences Femmes Info
0 800 05 95 95
Viols Femmes Info

Agenda

23/11/2010

Actions du réseau des CIDFF autour du 25 novembre 2010

19/11/2010

30 novembre débat sur les femmes face à la violence